Petit préambule, certaines peintures antirouilles sont destinées que pour le fer et les métaux ferreux mais il n'est pas toujours facile de connaître la nature du support, surtout lorsqu'ils sont peints.

 

Pour le savoir, il suffit de regarder les zones attaquées par la corrosion.

 

Si l'oxydation est rouge, il s'agit de fer et un métal ferrique. Ce type de corrosion est particulièrement destructrice car elle est perforante. Donc, dès qu'un point ou une coulure rouge se manifeste. Ne retardez pas vos travaux et traiter les zones immédiatement.

 

Si des coulures blanches sont présents, il s'agit généralement de zinc ou d'une galvanisation... voir de l'aluminium mais les coulures sont très rares avec ce type de métal.

 

Si les coulures sont verts (vert de gris), vous êtes en présence de cuivre, voir de laiton (alliage à base de cuivre).

 

 

En cas de doute sur la nature du métal à peindre, utilisez une peinture spéciale pour métaux ferreux et non-ferreux.

 

Préparer un support rouillé avant de le peindre

Préalablement, il faut brosser et dépoussiérer l'intégralité des surfaces pour supprimer toutes les particules non-adhérentes.

 

Pour se simplifier la vie, des produits nommés "Destructeur de rouille" sont commercialisés. Il s'agit en général de solution d'acide oxalique... et elles sont plus ou moins efficaces mais il ne faut pas hésiter à mettre la quantité pour un résultat optimum. Le brossage avec une brosse métallique reste le plus efficace.

Après avoir supprimer la rouille non-adhérente. Vous pouvez au choix :

 

Soit utiliser un traitement contre la rouille comme le RUSTOL ou le FRAMETO pour les plus connus mais leur utilisation induisent l'application d'une peinture type glycéro (peinture à base de white spirit) pour finir les travaux.

 

Surtout ne pas utiliser de peinture à l'eau après l'utilisation d'un antirouille car elles sont incompatibles avec ce type de produit.

 

Soit utiliser, directement et sans traitement, une sous-couche antirouille. Il vous restera à recouvrir avec la peinture (teinte) de finition de votre choix. Privilégiez une peinture de finition de la même marque pour vous assurez que la sous-couche et la peinture soient compatibles.

 

 

Soit utiliser une peinture riche antirouille. On peut les identifier rapidement car il est précisé sur l'emballage "S'applique directement en deux couches" ou "Ne pas utiliser de sous-couche"

Préparer un support déjà peint

Généralement quand un support est déjà peint, une peinture brillante a été utilisée (spécificité des peintures spéciales Fer). Appliquer directement une peinture dessus conduit irrémédiablement à l'échec. 


Pour ne pas avoir de problème d'adhérence, il faut préalablement "Casser le brillant" soit en utilisant un abrasif à l'eau soit en utilisant un délaqueur chimique (plus facile et plus rapide si vous avez beaucoup de courbure ou de structure).

Il vous suffira de badigeonner les surfaces à peindre avec le délaqueur et attendre une heure ou deux avant de peindre avec la peinture de votre choix.

 

 

 

Préparer et peindre un support neuf huilé

L'utilisation de liquide vaisselle et de l'eau est de loin le procédé le plus efficace (même si cela est peu connu). Au début, cela fait une boue peut sympathique... et à force de remettre du produit vaisselle, cela va commencer à mousser. Cela signifie que le support est parfaitement dégraissé. Il ne reste plus qu'à rincer à grandes eaux (jet d'eau par exemple).

 

Si vous avez bien dégraissé le support, vous verrez apparaître des petits points de rouille sur l'intégralité des surfaces. Ce n'est pas grave, la sous-couche antirouille ou la peinture riche en antirouille vont les bloquer. La dernière couche de peinture apportera l'esthétisme et vous ne verrez plus ces points de rouille.

 

Préparer et peindre un support prêt à peindre

Ces derniers sont livrés "Sous-couchés". Vous n'aurez pas le choix. Seules les peintures glycéro sont compatibles avec les sous-couches utilisées par les industriels.

 

 

Quels sont les outils conseillés

Les brosses et le pistolet donnent toujours les meilleurs résultats. Si vous optez pour un rouleau ; Référez vous à ce qui est écrit sur l'emballage de la peinture choisie pour le choix du rouleau.

 

Généralement avec le rouleau, vous aurez un effet légèrement pommelé... et une troisième couche sera à envisager car les rouleaux ne déposent pas assez de peinture.

Quelles peintures utilisées directement sans sous-couche

Les glycéros sont les plus simples à utiliser... leur tendu et leur résistance n'est plus à démontrer. C'est en même temps leur faiblesse... elles ont tendance à devenir cassantes avec le temps et supportent mal les UV (jaunissement important pour les blancs mais ce n'est pas le cas pour les teintes).


Pour les peintures à l'eau, elles sont plus sensibles en terme d'accrochage. Donc faites attention à respecter toutes les étapes de préparations et faites attention aux conditions climatiques (si il fait froid ou humide... ça ne sèchera pas et pire des points de rouille remonteront).

 

L'application directe sur ancienne peinture sans préparation est à proscrire. La meilleure préparation reste l'abrasif à l'eau ou le délaqueur chimique.

 

Généralement, elles sont légèrement moins brillantes, leur tendu est inférieure à la glycéro. Leur temps de séchage étant court, il y a moins de poussières collés dessus en fin de travaux. Elles vieillissent mieux que les glycéros car elles sont plus souples et se dégradent peu avec les UV.

Peinture anticorrosion à l'eau - RIPOLIN XPRO3 FER
Peinture anticorrosion à l'eau - RIPOLIN XPRO3 FER
Loading