Les moisissures et champignons dans le bois
Les moisissures et champignons dans le bois

Avant tout, sachez que les moisissures, champignons et pourritures ne se traitent pas simplement avec une éponge et un peu d'eau de javel. Une vraie stratégie de traitement est généralement à envisager donc prenez le temps d'y réfléchir avant d'agir.

Comment identifier la présence et la nature des moisissures

C'est souvent la couleur à la surface du bois qui trahi leur présence. Ensuite, il y a deux types de moisissures :

  - Les moisissures lignicoles qui sont superficielles et qu'un simple nettoyage et séchage bois permet à en venir à bout comme notamment le bleuissement du bois.

  - Les moisissures lignivores, comme la pourriture cubique ou la mérule, qui nécessitent de bucher les bois comme pour traiter un gangrène. Puis un traitement curatif anti-fongique avec un produit pro.

 

En cas d'attaque, il faudra envisager de traiter les bois avec le produit et le processus adapté.

Les moisissures lignicoles

Les moisissures lignicoles ont tendance à "colorer" le bois sans altérer les performances mécaniques de ces derniers.

 

Même si elles ne sont pas destructrices ; ce ne sont que les émissaires des moisissures lignivores (qui dévorent le bois). Donc, il ne faut pas négliger de les traiter et de supprimer la source d'humidité responsable de la situation.

 

En effet, c'est l'exposition à l'humidité et plus précisément à la condensation qui est responsable de ce type de moisissures. C'est pourquoi, on les retrouve préférentielle dans les abris de jardin, dans les meubles rarement ouverts ou dans les mobiliers stockés dans les caves ou granges.

 

Elles sont généralement de couleurs blanchâtres ou bleutées. Pour s'en débarrasser, supprimer la source d'humidité (aérer davantage par exemple), laisser bien sécher le bois, brosser énergétiquement voir passer un papier de verre GRAIN 180 puis effectuer un traitement avec du XYLOPHENE par exemple.

 

Idéalement, recouvrir avec une lasure (abris de jardin) ou un vernis (meuble) pour emprisonner le traitement ;  ce qui donnera un effet durable tout en protégeant le bois de l'humidité.

Les moisissures lignivores

Exemple de pourriture cubique
Exemple de pourriture cubique

Les moisissures lignivores (qui dévorent le bois) dégradent les qualités du bois de manière irréversible. Il est donc important d'identifier rapidement la présence de ces dernières.

 

Quelle que soit la nature de la moisissure, la pourriture, le champignon, ils sont tous la résultante d'humidité qui perdure. Donc ne trainez pas à intervenir quand vous avez repéré une fuite en toiture, un goutte à goutte dans une salle de bain, des remontées capillaires récurrentes ou des infiltrations car vous allez voir ; ces moisissures peuvent vous détruire une maison très rapidement et cela est arrive même à partir d'un simple goutte à goutte.

 

 

Exemple de présence de mérule
Exemple de présence de mérule

En effet, la pire de toutes les moisissures est la mérule qui a la particularité de germer où il y a une source d'eau permanente même petite comme un goutte à goutte. Puis, elle se développe sournoisement à travers les parois de la maison car elle n'aime pas la lumière.

 

De temps à autre, un champignon laisse présager de sa présence par des taches noires ou blanches assez larges dans un coin d'une pièce et quand on creuse un peu. On se rend compte que toute la maison est contaminée et tout cela à partir d'un simple goutte à goutte dans une pièce.

Comment repérer une contamination ?

 

Les pourritures lignivores sont souvent visiblement par la présence de champignons de surface qui n'est autre que leurs fruits. Donc, quand vous voyez des champignons ou colorations du bois. Pour confirmer leur présence et dégats, il suffit de tester la résistance du bois avec une pointe de tournevis. Si le bois est tendre ou fragilisé. Généralement, les moisissures lignivores sont soit de type spongieuses (le bois devient tout mou) soit de type cubique (le bois ressemble à du bois calciné).

 

Pour la mérule (type pongieux) c'est plus discret car il y a juste l'apparition de champignons localement sur les murs de la maison qui soit en plâtre, en placo ou des zones en bois comme notamment les parquets, les plinthes, les chassis de porte ou de fenêtre. C'est seulement, en regardant en dessous que l'on peut confirmer qu'il s'agit de mérule.

 

Comment traiter une contamination ?

Procédé de buchage de bois
Procédé de buchage de bois

Les moisissures sont la gangraine du bois. Il faut donc supprimer les bois attaqués (buchage) pour revenir sur une base saine avant d'envisager de traiter.

 

Ensuite, quand il s'agit d'éléments de construction comme des poutres, des charpentes, des solives, il faut s'assurer que les performances mécaniques peuvent toujours être suffisantes.

 

Si des doutes persistent sur les performances mécaniques des bois après buchage, il faudra envisager de les renforcer par tous les moyens adaptés.

 

Derniers points, supprimez la source d'humidité et traitez les bois avec un traitement curatif adapté type XYLOPHENE par exemple.

 

Pour la mérule, il est recommandé de faire appel à un professionnel et faire une déclaration en mairie.

 

Je parle de professionnel car il faut démonter les cloisons pour retirer manuellement tout le champignon et identifier la source.

 

Traiter la source avec des traitements spécifiques et procéder à un brûlage sur toutes les zones contaminées par le champignon. Vous comprendrez que c'est chaud à faire par soit même.

 

Bonne nouvelle, les assurances prennent généralement en charge l'intégralité des travaux de désinfection. Mauvaise nouvelle, en général, la pose de nouvelles cloisons restent à charge mais cela dépend des assurances.