Tout connaître sur le bois et comment le protéger
Tout connaître sur le bois et comment le protéger

Quelle peinture lasure huile cire vernis vitrificateur saturateur traitement xylophène utiliser appliquer pour protéger peindre du bois intérieur extérieur contre les insectes fourmies termites vrillettes capricornes moisissures champignons mérule.

Tout pour protéger le bois en intérieur, en extérieur, les insectes xylophages, les traitements et les revêtements

Le bois peut être lasuré, huilé, vitrifié, saturé, vernis, teinté, ciré, peint, patiné... autant dire que le sujet est vaste et que les différences ne sont pas toujours connues. Je vais donc essayer de vulgariser tout cela pour vous permettre de mieux comprendre les différences et vous aider dans vos choix.

 

Mais avant de partir sur tous les types de traitements et revêtements, il est nécessaire de s'assurer que les bois sont sains... et si pas, que faire pour les rendre sains.

  

 

Qu'appelle-t-on un bois sain ? C'est tout simplement un bois exempt d'attaque d'insectes xylophages ou de présences de moisissures ou champignons.

 

Donc un diagnotic s'impose pour rechercher la présence d'insecte xylophage ou de moisissures.

 

Comment identifier la présence d'insectes xylophages

 

 

 

Comment identifier les attaques fongiques

 

 Ensuite, il faut scinder en deux destinations qui sont les bois en extérieur et les bois en intérieur. Bien que, personnellement, je n'hésites pas à utiliser les peintures extérieures et les lasures extérieures à l'intérieur (qui peut le plus, peut le moins !).

Les bois en extérieur

Etant très exposés à l'humidité et aux insectes, il est recommandé de faire attention à la Classe du bois employée et qu'il soit parfaitement sec et préparé (nettoyagé, égrené, dégraissé) pour accueillir un nouveau revêtement ou un traitement.

 

Si vous devez construire vous même cet ouvrage. Il est recommandé d'utiliser des bois CLASSE 3 pour les ouvrages verticaux (clins, palissade,...) et CLASSE 4 pour les ouvrages horizontaux (terrasses, bords de piscines,...). N'hésitez pas à demander un certificat d'accompagnement ; cela vous évitera bien des déboires.

 

Remarque : Méfiez vous des bois dits autoclavés et de belles couleurs verdâtres à des prix dérisoires... souvent il y a plus de colorant que de traitement à l'intérieur et leur durée de vie est bien limitée. Malheureusement, il ne suffit pas de s'autoproclamer "Autoclave" pour être CLASSE 4.

Les bois intérieurs

Les bois intérieurs n'étant pas soumis à une humidité importante en général. Les problèmes de contamination fongique sont rares et font généralement suite à des infiltrations d'eau accidentelles.

 

Par contre, les insectes xylophages sont bien présents donc n'hésitez pas à faire des traitements préventifs sur les bois brut avant tout recouvrement même si certains fabricants vantent le fait que leurs bois soient déjà traités.