Les insectes xylophages dans nos maisons
Les insectes xylophages dans nos maisons

Comment identifier la présence d'insectes xylophages

Attaque de petites vrillettes
Attaque de petites vrillettes

 

 Ils sont souvent trahis par :

  - la présence de petits trous dans les bois (s'ils sont ronds c'est probablement des vrillettes ou des lictus. S'ils sont ovales c'est du capricorne et là ça ne rigole plus !)

  - la présence de vermoulure (petites sciures de bois) près des ouvrages est souvent la preuve d'une présence active d'insectes.

  - si vous pouvez vous équiper d'un testoscope ;  c'est l'outil idéal pour identifier des insectes actifs car les mandibules des insectes xylophages sont audibles avec ce type de matériel.

 

Pour les ouvrages en extérieur, grange ou RDC. Appuyez avec une pointe de tournevis en bas des ouvrages en bois... si vous pénétrez facilement il y a des risques d'attaques de termites ou de présences de moisissures lignivores. Il est alors conseillé de faire appel à un professionnel (contact pour diagnostic région Hauts de France).

Quels sont les principaux insectes xylophages

LE TERMITE

Le plus destructeur de tous est le termite. Sensible à la lumière et au froid, il a besoin de vivre dans la terre donc les attaques de termites sont toujours situées au RDC des bâtiments.

 

On peut repérer leur attaque par la présence de canaux de terre verticaux le long des murs extérieurs des bâtiments. Ces derniers leur permettent de trouver un point d'entrée sans être exposé à la lumière. Ils s'attaqueront alors en priorité aux plinthes, aux bas des portes ou à l'ossature en bois des murs. Pour les repérer, c'est simple, essayez d'enfoncer une pointe de tournevis dans les parties basses des bois. Si ça rentre comme dans du beurre, il y a de grande chance que ça soit du termite.

 

 

Les zones exposées à l'infection de termites sont régulièrement mises à jour. La dernière en date est ci-jointe.

 

Une infection de termites nécessite l'intervention d'un professionnel et une déclaration en mairie.

 

Il faut vraiment des compétences et beaucoup d'expérience pour stopper une attaque de termites.

LE CAPRICORNE

Résultat d'une attaque de capricornes
Résultat d'une attaque de capricornes

La larve de capricorne aime les bois tendres. On les retrouve principalement dans les poutres et les charpentes. 

 

De belle taille, leurs larves ont un appétit féroce et peuvent creuser jusqu'à 8cm de galerie d'un diamètre pouvant atteindre 5mm par jours. Avec une durée de vie comprise entre 3 et 7 ans suivant la température, imaginez les dégâts.

 

En cas de contamination, il est conseillé de traiter vos poutres et charpentes par pulvérisation combinée à de l'injection avec un traitement adapté.

 

Pour identifier leur attaque, le testoscope est très efficace car les larves sont très bruyantes et les trous "de sortie" que vous pourrez observer ont la particularité d'être ovale avec des diamètres de 3mm à 5mm.

LA PETITE ET LA GROSSE VRILLETTE

Petite vrillette
Petite vrillette

La petite vrillette est la plus commune et aussi un vrai fléau...

 

Elle se contente de peu et ne migre pas. Bilan, quand elle est dans un bois, elle y reste.

 

C'est la petite vrillette que l'on retrouve le plus souvent dans les meubles anciens, les parquets et les escaliers. Pour s'en débarrasser, pas facile car les traitements ne sont efficaces que par ingestion et que généralement ce ne sont que des traitements de surface sur ce type de destinations.

 

Idéalement, il faut procéder à de l'injection avec une seringue par exemple ou avec une bombe aérosol prévue à cet effet. Mais l'action ne sera pas immédiate et il faudra renouveler régulièrement l'opération jusqu'à être enfin tranquille.

 

 

La grosse vrillette
La grosse vrillette

La grosse vrillette est plus rare car elle a besoin de condition humide pour vivre. La base de son alimentation étant un mixte de cellulose de bois et de pourritures de bois.

 

On la retrouvera dans des granges ou des maisons de vacances peut souvent occupées avec une prédilection pour les régions Bretagne et Normandie (c'est un fait et pas une boutade que j'écris pour mes compatriotes).

 

Pour l'anecdote : La grosse vrillette est aussi nommée "l'horloge de la mort" car avant, en période de deuil dans une maison, tout le monde faisait silence et comme les mâles tapent avec leur cabochon sur du bois pour appeler les femelles. Les bruits émis ressemblés à ceux du Tic Tac d'une horloge. Ceux qui n'a pas manqué de créer le mythe. 

LE LICTUS

Le lictus est proche de la vrillette, aussi bien en terme de taille qu'en terme de comportement. Il est donc difficile de différencier les deux mais ce qui s'applique à l'un s'applique à l'autre.

LE SCIREX

Le scirex est certe un insecte xylophage mais il ne fait généralement pas de dégât dans les maisons. En effet, il ne s'attaque qu'à des bois fraichement coupés.

 

Son nom est tiré de "scie" car il se sert de son dard comme d'une scie pour débiter le bois (une vrai tronçonneuse miniature).

LES INSECTES NON XYLOPHAGES

Xylocope - Abeille charpentière
Xylocope - Abeille charpentière

De nombreux insectes vivent dans le bois mais ils ne sont pas xylophages pour autant comme notamment les abeilles charpentières (xylocope), les fourmis charpentières, les punaises de parquet, ...

 

Les trous qu'elles laissent derrière elles sont impressionnants. Ils sont parfaitement circulaires et peuvent avoir un diamètre compris entre 10mm et 16mm.

 

Comme il ne s'agit pas d'insectes xylophages, ils ne consomment pas de bois et les traitements contre les insectes xylophages ne sont alors pas efficaces.

 

 

Les fourmis charpentières
Les fourmis charpentières

 

Si vous voulez vous en débarrasser, il suffit d'utiliser des insecticides traditionnels voir des gels dans le cas de fourmis charpentières ou y aller carrément à la fumigation par un professionnel pour les punaises de parquet.