"J'ai appliqué 3 couches de sous-couche et l'on voit toujours les bandes de calicot, l'enduit, le placo..."

 

"Ma sous-couche ne couvre rien... pas moyen de couvrir les bandes !"

 

"J'ai bien préparé mon support et quand j'ai appliqué ma peinture de finition, les bandes sont réapparues ?"

1°) Les sous-couches :

 a) Avez-vous la sous-couche adaptée à votre support :

 

Si vous êtes sur un support type plaques de plâtre cartonnées, carreaux de plâtres... une simple sous-couche plaques de plâtre suffit. Mais attention, un dépoussiérage minutieux est nécessaire et les enduits doivent être parfaitement secs.

 

Dans une construction neuve ou peu chauffée, utilisez préférentiellement une sous-couche glycérophtaléique (moins sensible à l'humidité).

 

Sur un support absorbant comme la fibre de verre, l'intissé à peindre, la tapisserie... il faudra casser la tirelire car seules les sous-couches Universelle à l'eau donnent de bons résultats et encore, à la condition d'attendre qu'elles soient parfaitement séches avant d'appliquer la finition. Evitez les produits à base de solvant car l'odeur de white-spirit persistera des semaines.

 

Sur les supports anciens et sensibles, préférez une sous-couche type plioway (Ex : Wash Perle sous-couche spécial fond difficile) qui vous mettra à l'abri de bien des problèmes.

 

  b) Fonction de la sous-couche :

 

Une petite mise au point est toujours utile... les sous-couches n'ont pas pour objectif de couvrir les fonds. Elles ne sont destinées qu'à les "bloquer", c'est à dire, réguler leur porosité.

 

Donc, il ne faut jamais appliquer plusieurs couches de sous-couche... dans le cas contraire, vous vous exposez à des risques de décollement de la peinture de finition avec les conséquences qui en incombent.

 

  c) Les différentes qualité de sous-couche :

 

Une bonne sous-couche sera toujours dite "Universelle" car elle sera riche en résine pour adhérer sur tous les supports et bloquer parfaitement les fonds différents (placo, enduit de lissage, rebouchage, plâtres, etc...)

 

Pour ce qui est des sous-couches 1er prix, elles ne seront efficaces qu'à la condition d'appliquer une seule couche et de la laisser correctement sécher (une semaine en chauffe) avant d'appliquer la finition. Méfiez vous des sous-couches pas cher qui couvrent bien... votre finition aura bien du mal à tenir dessus car elles sont souvent farinantes

 

Attention dans les constructions neuves (pas ou peu chauffées) et les pièces inoccupées de longue date, utilisez préférentiellement une sous-couche solvantée... elles évitent bien des problèmes liés à la présence d'humidité dans les supports (risque d'écaillage, de cloques, de développement de moisissure, etc...).

 

 

  d) Délai de séchage avant l'application de la finition :

 

Plus votre sous-couche sera séche et plus la porosité du support sera atténuée donc n'hésitez pas à patienter une semaine entre la sous-couche et la finition. Vous réduirez sensiblement le nombre de couche de finition et vous limiterez les problèmes de cloquage des finitions.

 

  e) Cas des teintes peu couvrantes :

 

Dans le cas des oranges, des rouges, des teintes vives et de certaines teintes machines... vous pouvez limiter le nombre de couche de finition en teintant votre sous-couche acrylique avec des colorants universelles. Malheureusement, cette actuces ne peut pas être réalisée sur les sous-couches solvantées (glycéro, plioway, polyurethane).

   

2°) La finition :

  a) Les teintes peu couvrantes :

 

N'hésitez pas à teinter votre sous-couche pour éviter les "fonds contrastés" c'est le seul remède dans ce cas de figure.

 

  b) Délai avant d'appliquer sur la sous-couche :

 

Malgré les indications présentes sur l'emballage, il est conseillé d'attendre une semaine entre la sous-couche et la finition.

 

Car plus la sous-couche sera sèche et plus le support sera bloqué.

 

  c) Délai avant d'appliquer une second couche :

 

Patientez 24 heures... 2 couches dans la même journée n'est généralement ni conseillé pour l'opacité et encore moins pour l'adhérence du produit.

 

  d) Choix du rouleau :

 

  Les rouleaux bicouches sont souvent les plus adaptés car ils ont une longueur de fibre de l'ordre de 10mm, ce qui est le parfait compromis pour les produits à l'eau (acrylique, alkyde émulsion, vinyl, etc...)

  e) Méthode d'application :

 

- Appliquer par bande verticale de 45 à 60 cm de large

- Déposer grassement la peinture et la répartir comme de la confiture

- Eviter de croiser

- Lisser sans appuyer du haut vers le bas ou du bas vers le haut en fonction de votre éclairage dominant (toujours vers la lumière chaude)

- Recommencer en prenant soin de ne pas déposer la peinture sur la zone déjà peinte et réaliser le raccord lorsque vous répartirez la peinture.

- Ne revenez jamais sur les zones ne courent de séchage (même si vous avez l'impression que c'est nécessaire)... les traces et les zones disparaîtront au séchage.

 

La méthode en image...

Loading