Les peintures Spécial Bois (microporeux)

Généralement les fabricants sont peu explicites sur le choix de la technologie choisie. Elles peuvent être à base de résines Styrènes Acryliques (pour les produits bas de gamme), d'Acryliques, d'Alkydes Emulsions ou d'Acrylique Urethane (Aquarethane).

 

Sachant que la peinture c'est toujours une histoire de compromis. Il est important de connaître les avantages et les inconvénients de chaque technologie.

 

Les critères importants pour ce type de peinture ce sont :

 

  - La microporosité (Capacité à la peinture à laisser respirer le bois) : Attention, si votre bois a déjà peint de plus de 4 couches d'autres peintures, cela ne sert plus à rien de prendre un produit microporeux de haute qualité (la multiplicité des couches provoque l'étanchéité).

 

  - La durabilité : Durée de garantie écrite sur l'emballage (conserver précieusement vos tickets de caisse et les emballages vides, au pire une photo de l'emballage et du numéro de lot)

 

  - Le jaunissement : Seul les blancs en alkydes émulsions ou en glycéros sont concernés.

 

 

  - L'applicabilité : Critère très subjectif mais c'est là que l'on fait la différence entre une bonne peinture et une mauvaise - Un prix élevé est (malheureusement pour le porte monnaie) souvent un bon indicateur.

 

  - L'opacité / Le couvrant : Ce critère est loin d'être primordiale car pour obtenir la garantie, l'on doit toujours appliquer deux couches.  

 

Si l'on souhaite peindre un bois brut, il est primordiale d'identifier la nature du bois pour effectuer les préparations adaptées et choisir le produit adapté. Méfiez vous des bois exotiques car ils ne sont pas destinés à être peints donc peu de produits sont compatibles.

 

Pour les bois déjà peints c'est beaucoup plus conventionnel. Dans les grandes lignes, pour préparer correctement l'ancienne peinture, il faut :

 

- Supprimer les parties non adhérentes (écaillage) avec une brosse métallique.

- Si le bois se désagrége, utiliser des colles à bois ou des matics adaptés aux renforcements des fibres.

- dépolir les anciennes peintures avec un abrasif à l'eau (Papier de verre waterproof, celui utilisé par les carrossiers - il suffit de les tremper dans l'eau et de passer sur l'intégralité des surfaces comme une éponge - Grade 300 à 600 conseillé)

- Laisser sécher / Ne pas hésiter à attendre une semaine pour être sûre que le support soit sec à coeur.

- Faites attention à la météo - Eviter qu'il pleuve sur vos applications dans les 2/3 jours qui suivent.

- Appliquer la peinture microporeuse en deux couches comme le préconise tous les fabricants.

 

Précautions à prendre :

- Ne pas peindre les essences comme le Teck, le Liège, l'Iroko, le Red Cedar, le Merbeau et le Chêne (en extérieur)

- Ne pas appliquer de sous-couche spécial bois avant un produit microporeux. On a plus souvent des problèmes que des bons résultats.

- En cas d'application au pistolet, il est impératif de déposer suffisamment de produit et surtout de respecter l'application en 2 fois avec un séchage intermédiaire suffisant. N'hésitez pas à appliquer une troixième couche pour se mettre à l'abri des sous-épaisseurs.

- Faites attention à la météo - Eviter qu'il pleuve sur vos applications dans les 2/3 jours qui suivent.

 

 

Rouleau : Rouleau laqueur pour les petites surfaces mais nécessité d'appliquer 3 couches / Rouleaux monocouche ou bicouche avec des fibres de 8mm à 10mm.

 

Pinceau : Utilisez préférentiellement des pinceaux avec des fibres en polyamide. Ils sont facilement identifiables car leurs poils sont bleu. Répartir rapidement la peinture et ne pas la tirer comme les produits glycéros (faites confiance au produit, il se tend au séchage).  

 

Loading